PERMANENCES POUR LES LICENCES 2018/2019 AU SECRETARIAT DU CLUB - LES MERCREDI ET SAMEDI DE 14H30 A 18H00 JUSQU'AU 11 JUILLET INCLUS

Accueil > MANQUE D’ARBITRES... LA FAUTE A QUI .???

MANQUE D’ARBITRES... LA FAUTE A QUI .???

jeudi 3 juillet 2014


Etre ARBITRE aujourd’hui…
un hasard ? une passion ? une façon de vivre le football différemment ? un engagement pour son club ? ou peut-être un peu de tout cela ?


Après une formation par les instances, l’arbitre doit satisfaire à un examen final et ensuite à une période de probation sur le terrain, avec évaluations fréquentes la première saison. Puis chaque saison il est « noté » et il peut ainsi gravir les échelons, mais les places sont chères. Ça n’est pas non plus l’appât du gain qui attire, car l’indemnité qu’il perçoit à chaque match couvre les frais engagés. Chaque week-end il est mobilisé, et au début c’est avec la peur au ventre qu’il dirige sa première rencontre. Pour les plus jeunes, sans permis de conduire, il faut en plus trouver un membre du club, ou un parent pour l’accompagnement, ce qui n’est pas toujours évident.



Sans arbitre, pas de match….
Sans arbitre, pas de match possible, donc ils font partie intégrante de la rencontre, ce que semblent trop souvent oublier certains joueurs ou dirigeants. On entend fréquemment dire qu’on a les arbitres qu’on mérite, peut-être, mais quand nos jeunes regardent les matches de professionnels à la télé, ils ne perçoivent vraiment pas une image positive, propice à les inciter à respecter les arbitres. Après cela, comment s’étonner que chaque week-end des matches soient l’objet d’incidents, parfois graves, pour les arbitres de nos championnats. Il suffit de lire le compte-rendu de la commission de discipline chaque semaine, pour se faire une idée de ce qui se passe vraiment sur et hors des terrains (contestations, tricheries, insultes, bagarres, interventions de spectateurs, etc.), et ce que cela peut coûter comme temps perdu pour les bénévoles, comme argent en pénalités pour les clubs dans les cas les plus complexes. Bien sûr cela concerne un petit pourcentage de matches, mais c’est encore trop et surtout cela n’incite vraiment pas un jeune à s’investir dans la voie de l’arbitrage.



Et pourtant les clubs ont besoin d’arbitres, membres de leur club, sans quoi ils peuvent être pénalisés financièrement et sportivement (c’est le cas de l’ES Blain cette saison 2013/2014 en 2ème division) qui nous permet de monter en 1ère division à sa place. Une chance pour le Donges FC cette saison, mais la prochaine fois ?



Pour se faire, des règles draconiennes ont été mises en place par les instances pour obliger les clubs à former des arbitres, et aucun club n’est à l’abri d’un manque pendant plusieurs saisons. Pour pallier ce risque, nos dirigeants sont obligés d’anticiper les besoins, de tenir compte de la disponibilité de nos arbitres en place, de les encourager, voire de les aider. Certains clubs n’hésitent d’ailleurs pas à monnayer chèrement la venue d’un arbitre dans leur club, quelque soit son niveau. D’autre part un arsenal de sanctions, vis-à vis des joueurs et des clubs, a été mis en place, mais les effets ne sont pas à la hauteur des espérances, et une minorité de clubs, de joueurs, continuent malgré cela à ternir l’image de notre sport, à décourager ceux qui auraient envie de s’investir auprès des jeunes.



Alors messieurs les joueurs, messieurs les dirigeants, respectons les arbitres. Ils ne sont pas les seuls à faire des erreurs sur un terrain, ce sont des humains, aidons-les à faire qu’une rencontre se déroule dans un bon esprit et, ainsi, par la vision que nous donnerons de notre sport, nous inciterons peut-être plus de jeunes à s’investir et à suivre la voie de nos quatre arbitres du club, dignes représentants.



Benoit MORVAN – 32 ans – a débuté l’arbitrage pour le Donges FC en 2007
Pour la saison 2014/2015 il va continuer d’arbitrer en « ligue », car suite à son bon classement lors de la dernière saison, il accède à la DRH.



Régis ARDEOIS – 43 ans – a débuté l’arbitrage pour le Donges FC en 2009
Pour la saison 2014/2015 il est maintenu en DSD, suite à un excellent classement. Il ne souhaite pas arbitrer en ligue, pourtant le niveau est là.



William HALGAND – 42 ans – a débuté l’arbitrage au Donges FC en 2000
Pour la saison 2014/2015 il va enfin intégrer la DSD après un bon classement en 1D.



Julien MERCIER – 30 ans – a débuté l’arbitrage en 2012 et en 2013 au Donges FC
Pour la saison 2014/2015 il sera Arbitre Assistant en district (un choix personnel).

Merci à nos quatre représentants qui font honneur à notre club, et font d’autres clubs envieux. (Michel)

28 juin 2014

SENIORS "B" - LA BONNE SURPRISE...

7 juillet 2014

ECOLE DE FOOT - LABEL "ARGENT"... BELLE PERFORMANCE.!